« Dusk Till Dawn » par Karyn Adler.

A quelques jours de son mariage, June est trahie par son fiancé qui parvient à lui rejeter la faute et à la faire douter d’elle-même. Retrouver confiance en elle, apprendre à se connaitre, c’est ce qu’elle s’apprête à faire en poussant les portes de l’Aphrodite, un club sélect. Elle ne s’impose qu’une seule règle : Ne rien voir, ne rien savoir.

Guidée par l’énigmatique Riley, June devra se laisser aller à ses sens pour enfin lâcher prise.

Riley est gouverné par les plaisirs nocturnes, mais le jour, il est Ezéquiel, cet homme si charmant. Et si l’un instruit le corps de la jeune femme, l’autre approche son coeur.

June parviendra-t-elle à se reconstruire lorsqu’elle découvrira que les deux hommes ne font en réalité qu’un ?

Du crépuscule jusqu’à l’aube, ouvrir les yeux sur qui elle est vraiment pourrait s’avérer plus compliqué que prévu.

Avis

« Aujourd’hui, j’ai l’impression d‘avoir perdu la moitié de moi. De devoir réapprendre à vivre autrement. Seule. Avec mes douleurs et les cicatrices qui écorchent mon âme. »

Les yeux masqués par un bout de tissu, laissez-vous guider par le toucher et le son de la voix d’un homme qui susurre à votre oreille la confiance que vous n’avez plus…

C’est ce qui va arriver à June, trahie par son futur mari, elle va perdre et enfouir au plus profond son assurance, celle qui fait aussi d’elle une femme.

On va rencontrer une jeune femme anéantie par la blessure faite par son ex, ayant des difficultés à se remettre d’aplomb. Sa meilleure amie, Zia, va alors lui permettre d’ouvrir les portes de sa féminité afin de reprendre confiance en elle. Les portes d’un club où les soupirs chuchotent, ou le plaisir se consume à souhait.

Mais June est réservée et elle ne veut qu’un seul homme à ses côtés pour lui apprendre les plaisirs de la chair et celui qui aura ce rôle c’est Riley. Sa seule exigence c’est de ne rien voir… et de ce fait grâce à cela elle va laisser son corps la guider.

Jusqu’au jour, où, June va se sentir partagée entre l’homme de ses nuits extravagantes et celui qu’elle vient de rencontrer, Ezéquiel.

Comme il est annoncé dans le résumé du livre Riley et Ezéquiel sont la même personne, le même homme. Deux identités qu’il va essayer de dissocier pour qu’elle ne se rende compte de rien.

C’est un détail, mais je pense que j’aurai aimé le découvrir par moi même, sans qu’il soit révélé au lecteur. Cela aurait rajouté un plus quand à la révélation qu’on aurait pu avoir en même temps que June.

« Je n’embrasse pas, je baise et je prends mon pied. Mais avec June, c’est complètement fou. Elle brouille les pistes, estompe les limites à ne pas franchir. Le pire, c’est qu’elle n’en a même pas conscience. »

Dans l’ensemble j’ai passé un bon moment. J’ai quelque peu appréhendé le début de ma lecture. J’ai eu peur que tout soit axé tout de même sur les scènes de sexe et non sur une histoire réelle.

Sur une petite partie bien-sûr on est spectateur de l’embrasement de June pour cet homme inconnu qui va lui faire vivre quelque chose de nouveau… on va vivre l’appréhension, la peur, mais aussi petit à petit la mise en confiance.

Le récit est devenu plus intéressant pour moi quand Ezéquiel est rentré dans la partie et qu’il essaye de se faire une place dans son quotidien et non plus la nuit…

Les personnages principaux sont sympathiques. J’ai apprécié voir l’évolution de la sensualité de June et la persévérance de Ezéquiel à se faire une place dans son cœur.

Bon j’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi elle n’a pas fait le lien plus tôt et que rien ne lui ai sauté aux yeux concernant les deux entités de cette homme. Car si j’ai souvenir pas une seule fois elle pense que c’est la même nuance de timbre de voix, les mêmes façons de toucher… et elle n’exprime aucun doute. L’auteur explique cependant bien le fait que Ezéquiel se comporte de façon opposée, mais, moi en tant que lectrice j’ai eu du mal à y croire et à être transporté dans l’histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s