« Bloody Rose » par Sylvie Lopez.

Rose Townsend est une jeune femme combative dont le visage défiguré conserve les traces d’un passé de maltraitance. Engagée par Megan McGregor, à peine plus âgée qu’elle, pour aider son frère jumeau Callum atteint d’une phobie du contact, elle va tenter d’utiliser l’écriture comme thérapie en mettant des mots sur ses maux. Invitée à demeurer à Curling Manor, un manoir aussi ténébreux et énigmatique que ses occupants, Rose se heurte à la perversité de Callum. Les sentiments ambivalents qu’il lui inspire sont autant d’épreuves à traverser, même lorsqu’elle découvre qu’il peint en utilisant son propre sang et qu’il entretient avec sa sœur une relation équivoque, elle ne parvient pas à s’en éloigner.

Au-delà des rumeurs qui circulent sur ce couple fusionnel et du mystère qui plane sur sa relation avec Callum, Rose parviendra-t-elle à exhumer un passé douloureux sans y perdre la vie ?

Et si les falaises gardaient en leur sein un autre secret bien plus sinistre que celui que cachent Megan et Callum McGregor ?

Ressenti

« Il n’exprime plus rien depuis cette tragédie. Noircissez les pages de sa vie, rajoutez-y des couleurs, des dessins, gravez son existence. Et si vous y parvenez … aimez-le. »

Entre le vent qui murmure des mots en haut de ces falaises de craies, les ombres qui dansent et hantent ce manoir familial cette dark avait beaucoup de potentiel pour moi en tant que lectrice … 

On fait la rencontre subtile de deux personnages abîmés, physiquement et psychologiquement par la vie. Ils sont amenés à se côtoyer par la force des mots pour calmer ses maux à lui … Callum avait tout l’air d’être un homme fêlé, insociable, émanant de lui une certaine perversité. Rose m’a semblé être une jeune femme humble et ouverte d’esprit.  

Si vous lisez le résumé de ce livre on apprend pas mal de chose sur l’histoire : Passé de maltraitance pour elle. Phobie et relation équivoque avec sa sœur jumelle à lui … mais qui pour ma part n’a pas été assez exploité.  

Le lecteur n’a pour moi pas vraiment connaissance à proprement parler du mal être et de la noirceur de Callum. On survole et de loin le passé, cet inceste et ses peurs maladives. On les devine, les imagine seulement. Pourtant sa personnalité et son profil psychologique sont j’en suis sûre très intéressants mais pas approfondis … On reste à la surface d’une âme noircie par des événements qui l’ont fait dériver.  

Idem pour Rose qui de part ses cicatrices visibles, aurait mérité plus d’éclaircissement dans son passé. 

On a des éléments qui viennent s’ajouter au fur et à mesure de la lecture sans pour autant que cela soit expliqué et j’ai eu la sensation de rester dans le flou, ne pas réussir justement à cerner les personnages, leurs psychologies, leurs envies et besoins.  On manque d’explication, de lumière sur les ombres, des preuves et des motifs…

Ce roman aurait pu faire 200 pages de plus s’il avait apporté avec lui plus de précisions. Il m’a manqué beaucoup de choses pour ressentir une certaine addiction aux mots et aux personnages et c’est rare.  

Il y a bien un fil rouge qui se trace au fil des pages mais qui reste timide…  J’aurai préféré ne pas avoir une surcharge d’informations et d’actions, mais que seulement certains points soient mieux menés, expliqués…

http://www.evidence-boutique.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s