« En nos troubles » par Ange Edmon.

Pour partir en Italie, Tara doit accomplir une dernière chose, chère à son cœur.

Piégée dans un passé qu’elle a partiellement effacé, elle décide de tout plaquer en espérant un nouveau départ.

Vivant en Toscane, Célio revient régulièrement sur ses terres françaises rendre hommage à sa défunte mère.

Avocat renommé en France, et homme d’affaires redouté dans son pays natal, il n’imaginait pas tomber sur son premier amour, cette femme qui a disparu de sa vie sans explications.

Elle ne semble pas le reconnaître, mais l’Italien n’est pas homme à baisser les bras. Entre les deux pays, leurs corps balancent, s’attirent et se rapprochent.

Quel est ce secret qui semble poursuivre Tara ?

Pourquoi ne se souvient-elle pas de leur histoire ?

Luttant contre leur incessante attraction, Tara devra faire face aux démons de ce passé.

Ressenti

« Mon cerveau décortique, analyse… réfute et renie, enfin les souvenirs renoncent. Parfois, je me souviens, souvent j’oublie. » 

Magnifique. Authentique. Touchant. 

Ange jongle avec les mots comme avec les émotions. Elle manie avec habilité la dureté et les sourires. Elle joue avec la mélancolie et l’espoir.  « En nos troubles » est une histoire qui ne peut que bouleverser et prendre aux tripes son lecteur. La colère nous gagne ainsi que l’injustice, mais on ose y croire, et espérer un coin de ciel bleu.  

La vie de Tara s’apparente à une autodestruction. Son chemin de vie qu’elle parsème d’embûches pour se sentir un peu plus vivante, mais surtout pour se sentir plus proche d’elle. Son passé est dur à lire, et ses craintes qui en découlent sont comme des plaies restées trop bien longtemps ouvertes.  

Ses peurs lui ont forgé un caractère fougueux et mouvementé. Son personnage s’est apparenté à une tempête, difficile d’approche, envoyant tout valser sur son passage peut importe l’embarcation qui s’en aborde de trop prés.  

Célio. Mamamia … Comment te dire Ange, que tu m’as donné envie de partir en Italie découvrir ce petit accent chantant qui chamboule tant Tara.  Cet Italien m’a de suite plu. J’y ai ressenti un fort charisme et surtout une honnêteté. C’est celui qui fracassera tout par amour. Il est le port. Celui dans lequel va s’échouer cette femme survoltée et fatiguée.  

« Elle est mon meilleure souvenir, mes temps heureux et insouciants, mon monde parfait, ma dimension étonnante, bizarre et singulière. A chacun des ses touchers, mon corps reprend vie alors que le temps se suspend. » 

La trame est splendide. Le récit difficile à ingérer avec ses passés sombres et délicats. On a envie de se battre et de soutenir les personnages du mieux qu’on peut.  

La plume, cette signature de l’auteur fait la beauté du livre.  

Bref c’est un coup de foudre. Ce livre vient d’arriver en tête avec « Le silence des mots » parmi les bouquins de Ange. 

http://www.blackinkeditions.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s