« Eleanor & Grey » par Brittainy C.Cherry.

Eleonor et Greyson, opposés en tous points, se rencontrent au lycée, tombent amoureux, et deviennent uniques l’un pour l’autre, jusqu’à ce que la vie et son lot de malheurs les sépare alors qu’ils ont 17 et 18 ans. 

Lorsque 10 ans plus tard, Eleonor accepte ce boulot de nounou dans les beaux quartiers, comment aurait- elle pu imaginer, qu’elle devrait s’occuper des enfants de Greyson, son amour de jeunesse ? Mais le garçon qu’elle avait connu par le passé, est devenu un homme – un homme froid, solitaire, détaché de tout. 

Le sourire qui perçait parfois le dans le regard tourmenté du garçon qui avait ravi son coeur d’une jeune fille, suffisait à convaincre Eleonor que ce garçon-là, valait la peine qu’on se batte pour le retrouver. Tout ce qu’espère Eleonor c’est d’avoir la chance de laisser une marque à son tour, sur l’ âme de Greyson East, qui l’a marquée à jamais. 

Ressenti

« Elle disait ça comme si elle essayait de me persuader d’autoriser les papillons à rester dans mon estomac, alors que moi, j’essayais de trouver un moyen de leur arracher les ailes. »

L’histoire de Eleanor et Greyson est aussi généreuse qu’émouvante. 

La solitude est très souvent évoquée tout au long de cette romance, et ce, au courant de la vie des personnages et du contexte. Le deuil est également en mouvement tout au long des chapitres et rend la lecture mélancolique et douloureuse.  

On sent s’opérer un changement indélébile entre la première et la seconde partie. Un changement de personnalité est plus que flagrant et j’ai ressenti une certaine tristesse à me rendre compte que Grey, qui était si solaire au début de ce récit, devienne si taciturne, renfermé et distant. Bien sûr ce revirement est en adéquation avec les événements de sa vie. Il y a des détails qui m’ont manqué pour lui, des points évoqués au début qui sont comme oublié par la suite, et j’aurai aimé avoir la lumière dessus.  

« C’est ça la solitude, c’est quand on vit dans un monde où personne ne te voit vraiment. » 

Ellie prend beaucoup de place. C’est avec son histoire à elle que nous commençons la lecture. Une adolescente un peu comme effrayé par le monde, qui passe la plupart de ses journées le nez plongé dans la lecture. J’ai énormément aimé quand l’auteur faisait référence, dans la première partie, aux lecteurs assidus, et à leurs émotions qu’ils peuvent ressentir lors d’une lecture prenante. 

J’ai adoré le début mais il m’a manqué un truc par la suite. Ce petit quelque chose qui aurait fait que ce soit un coup de foudre. J’aurai aimé que ce passage à l’âge adulte soit plus long, plus mis en avant, plus intense et encore plus développé.  

Pour la trame, les messages véhiculés à travers les mots de l’auteur, oui ça peut être un coup de foudre mais pas pour le reste. C’est une magnifique histoire qui sert votre cœur et qui vous atteint plus qu’une autre lecture… J’ai eu les larmes aux yeux et la tristesse a pris sa place tout le long. Heureusement que l’Espoir est présent, que certains personnages secondaires apportent de l’humour ainsi que leur bienveillance…. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s