« Le voleur de baisers » par L.J Shen.

Elle ne lui était pas destinée. 

Être la fille d’un parrain de la mafia italienne de Chicago fait de la toute jeune femme une personne à part. Francesca va vite le découvrir que son avenir qui semblait tout tracé va être bouleversé par un homme qu’elle ne connaissait même pas. 
Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’épouser un homme qu’elle connaît depuis toujours : comme elle, il appartient à une famille criminelle ; ils s’aiment et ont la même vision de la vie. 
Mais le sénateur Wolfe Keaton a d’autres projets pour elle. Cet avocat a une revanche à prendre sur la famille de Francesca et il a bien l’intention de l’utiliser comme un pion dans la partie d’échec qui l’oppose au père de la jeune femme. Pour cela, il veut en faire son épouse. 
La voilà obligée d’oublier tous ses projets, celui qu’elle est sûre d’aimer, sa liberté. 
Wolfe estimait avoir pensé sa vengeance jusque dans les moindres détails. Mais il a sans doute sous-estimé Francesca et les sentiments qu’elle lui inspire.

Ressenti

« Mama répète toujours que la fierté, c’est le bijou le plus exquis qu’une femme puisse porter, même nue. Wolfe vient de me l’arracher du cou et chaque perle de ma confiance est en train de rouler au sol. » 

Ici je ne sais pas si je peux parler d’un coup de foudre mais en tout cas, ça s’en approche… Je n’ai pas vu les pages défiler, je me suis autant accrochée à l’histoire qu’aux personnages de Francesca et Wolfe.  

Le lecteur est de suite embarqué dans le monde d’une jeune femme qui se trouve aux prémices de sa vie. Sa cage dorée peut paraître bien trop petite tant elle est à la recherche de celui qui lui apportera de l’amour. Un coffre, des messages et normalement un avenir tout tracé par ses parents. Seule héritière elle va devoir suivre à la lettre ce qu’on souhaite d’elle… 

Un grain de sable va cependant, faire bugger la machine et l’anéantir… Wolfe.  

Un homme taciturne qui va ruiner et heurter sa fraîcheur mais aussi son innocence.  

Les personnages sont authentiques, attachants… Wolfe est un homme au charisme prenant et très addictif. J’aime les personnages sombres, durs autant dans l’apparence que dans la façon d’être. Alors oui peut-être qu’une scène du livre m’a un peu froissé mais ça a apporté, je trouve un petit quelque chose à cette relation étonnante et un tournant à ce récit tout comme une force à Francesca.  

« Parce qu’un beau mensonge et bien plus désirable que l’horrible vérité. » 

Au début j’ai eu un peu de difficulté à m’accrocher à cette jeune femme sortant tout juste de l’adolescence. L’auteur la fait paraître pour moi, un peu immature. Mais, ben oui il a forcément un mais, cela reste très cohérent avec le personnage et l’univers où elle a grandi et les œillères qu’on a pu lui mettre depuis son enfance. Alors j’ai réussi à passer dessus et m’accrocher à son innocence et sa naïveté. 

Leur relation particulière évolue à bon rythme aussi bien niveau sentimental que physique.  

J’ai l’impression qu’il m’a manqué un truc, ce petit quelque chose en plus qui fait que… sur le personnage masculin. On ressent pleins de choses à son propos mais j’aurai aimé peut-être plus de développement sur certains points de son passé, qui est très important pour comprendre ses agissement d’aujourd’hui. C’est une magnifique histoire d’amour cependant, que je n’ai pas réussi à lâcher et qui a sa place dans ma bibliothèque.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s