« Les éphémères » par Lisa Calvi.

Lucie a tout pour être heureuse. Épouse et mère comblée, elle mène sa carrière de cheffe de cuisine d’une main de maître. Son quotidien est minutieusement orchestré, il n’y a pas de place pour l’imprévu, encore moins pour le lâcher-prise. Jusqu’au jour où elle rencontre Stan, cet artiste, plus jeune qu’elle, beau et audacieux, si épris de liberté. Il réveille en elle des sensations qu’elle pensait éteintes. Lucie est irrémédiablement attirée par tout ce qu’il est, et résister à la tentation fait douloureusement voler en éclats ses convictions. Entre culpabilité et passion, jamais succomber n’aura été si difficile.

Ressenti

« Danse avec moi… pas ici sur du rock pourri, mais plus tard dans ta vie, accorde-moi une belle et longue danse. » 

Une découverte mais aussi une douce amertume. Celle de ne pas avoir compris les personnages, l’histoire, le but de ce récit. La rencontre d’une femme, Lucie, bien dans son couple mais qui croise le regard d’un homme un soir de déroute qu’elle entretient pour son frère… Stan est celui qui fera faire partir son monde en dérive, mais aussi celui qui arrivera à la faire se reconnecter avec elle-même.  

Dans ce roman on est face à deux protagonistes masculins : Yanis, le mari, et Stan, l’amant.  

Pour Lucie, on découvre que l’un ne va pas sans l’autre … ce comportement un peu égoïste ne m’a pas atteinte. Pourtant entière, elle va évoluer aux grés de ses désirs et de ses envies nouvelles.  

Alors oui il y a pas mal de choses que je n’ai pas comprises. Je me suis posée beaucoup de questions sur ce couple de base, Lucie/Yanis. Pourquoi se laisser tenter ? Alors que l’auteur décrit une vie plaisante, où le désir d’un couple ne s’est pas terni avec les années… Lucie va se laisser sombrer dans l’infidélité et découvrir autre chose… une vie de liberté ?  

J’ai eu l’impression de ne pas avoir l’esprit assez ouvert pour comprendre ses agissements… Avec Stan elle découvre la passion, mais trop vite je me suis retrouvée embrigadée dans une romance redondante. J’ai trouvé ce personnage féminin trop girouette sur beaucoup trop de chapitres… jusque la fin. 

Et Yanis pourquoi ne se bat il pas pour reconquérir cette femme qu’il aime tant, et pour qui il sacrifie beaucoup ?   

« Je vais pimenter ta vie. Je veux te faire rêver, te séduite, te faire vibrer, et lorsque tu te sentiras pleinement vivante, alors tu décideras quoi faire de moi. » 

J’aurai aimé avoir des points de vues différés, entre elle et eux. J’aurai aimé savoir, connaître plus ces hommes si différents et aux comportements que je n’ai pas saisis.  

Stan si gentil qui apporte la fougue et qui pour moi se laisse faire sans sourciller…  

Alors oui je n’ai pas apprécié le personnage de Lucie car je n’ai pas compris ses états d’âmes, sa façon d’agir et d’être, ses impulsions et ses questionnements. Je ne l’ai pas trouvé respectable envers ses deux hommes… et ça a mis un frein à ma lecture et à ce retour… 

Et pourtant cette histoire est une mine d’amour et de désir. De jolis moments passés entre deux âmes qui se découvrent, se cherchent, s’apprivoisent… Plusieurs passages ont su me toucher car leur amour a su faire transpirer les mots, malheureusement ça n’a pas tout fait …  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s