« Pas un mot » par Ludivine Delaune.

Bienvenue à Fishwood. Une ville paumée au cœur des États-Unis où les secrets sont bien gardés.
Caleb Kane est intelligent, sportif mais effacé. Son avenir tout tracé lui déplaît.
Hannah Laurens est populaire, mystérieuse mais ténébreuse. Son passé a façonné un futur qui l’indiffère.
Il n’ose prendre le contrôle sur son destin, elle est forcée de subir le sien.
Un jeu aussi curieux qu’inattendu s’installe entre eux.
Éblouis par la nuit, aveuglés par l’obscurité, ils vont apprendre que la lumière jaillit là où on ne l’attend pas…

Ressenti

« Je les vois, les éclairs noirs dans ses iris bleues. Comme si une tempête intérieure faisait rage en lui. Sauf que la mienne est encore plus dévastatrice. Et il ne le sait pas encore. » 

C’est l’histoire d’une bad girl et d’un geek. Une même douleur partagée entre une femme détruite et un homme qui ne sait pas qui il est… C’est une romance aussi douce que percutante. Un récit rempli de sarcasme et de vrais sourires. Ces sourires qu’on souhaite vraiment partager avec la bonne personne.  

C’est l’histoire de Hannah et de Caleb.  

Je me suis fait prendre en embuscade… Je suis tombée dans son piège. Celui de Hannah.  

Les premiers chapitres m’ont étonné, je ne m’attendais pas à un tel personnage féminin. Et je me suis dit : Whaou… est ce que je vais apprécier ? Et oui. Plus les pages se tournent, plus je me suis attachée à cette jeune femme qui se cache derrière les volutes de fumée de cigarette et l’odeur de l’alcool fort. J’avais peur de ne pas aimer sa façon d’être, sa vulgarité, son franc parler… Elle m’a parue intrigante, dure à cerner et cela est bien mis en avant par l’auteur.  

Et grâce à Caleb, on ne peut que tomber en amour face à elle… 

Caleb c’est celui qui va réussir à la déstabiliser.  

Pour moi, en lisant leur rencontre, elle n’est vraiment due qu’à un simple hasard, celui de deux personnes retranchées dans leur vie et ses difficultés. Ce gars aux cheveux désordonnés, avec ses lunettes de geek, m’a fait fondre. Attention lectrices nous sommes loin du bad boy et j’ai adoré retrouver un homme simple, attentionné mais qui peut exploser à tout instant.  

« Fais gaffe que ma sensibilité ne t’arrive pas dans les couilles. Un coup de genou et l’affaire est pliée ! » 

Caleb ne souffle pas le chaud ni le froid, non car ici, Hannah le fait très bien toute seule… Il peut paraître presque trop parfait, mais une part de lui se dévoile et le lecteur peut ressentir également de la tristesse face à ce protagoniste.  

L’empathie est bien exprimée à travers les mots, je n’ai pas ressenti de pitié à l’égard de cette jeune femme. Sa personnalité éclos petit à petit et ses sourires viennent éclairer les chapitres.  

Moi, j’ai ressenti la souffrance, l’amour, l’envie, la culpabilité mais aussi et surtout l’espoir…  

Il y a aussi un personnage qui m’a beaucoup intrigué tout du long de cette lecture: celui de Alec. J’espérais, je voulais qu’il fasse une apparition dans ce roman. Cette apparition je l’ai eu… mais trop brève à mon goût… j’aurai peut-être souhaité que cette rencontre avec lui soit plus intense… mais après ma lecture je me dis qu’il ne reste qu’un individu secondaire, qui a néanmoins une place importante dans ce récit.  

Alors merci Ludi. J’ai adoré cette découverte, ses personnages cabossés autant par la vie que par leurs destins. J’ai fait face à une petite part de noirceur qui a su me toucher. Je serai au rendez-vous pour ta prochaine sortie.  

« Le destin est en fait l’addiction de nos choix. Une simple opération entre le passé et le présent. Chacun est libre de conjuguer son futur. Alors choisis bien le temps que tu souhaites utiliser… » 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s