« Monster » par Cynthia Havendean.

Je m’appelle Seyvanna, je suis la fille de Barron Pavlenski, le parrain de la mafia russe. Mikhaïl, mon frère, va bientôt prendre le flambeau de la famille. Cible parfaite pour les gangs de rue, je suis protégée par mon frère qui a toujours eu un amour possessif, obsessionnel et malsain envers moi. Il me considère comme sa chose. Aucun homme ne peut poser la main sur sa sœur sans y trouver la mort. Mais Jonas Somber Jann en a décidé autrement et a enfreint les règles. J’ai fait l’erreur de me laisser séduire par l’interdit. 

L’alliance entre Mikhaïl et Jonas est désormais rompue : les deux associés sont à présent des rivaux et mon frère entend bien récolter la tête de mon nouvel amant. Seulement, il ne s’attendait pas à affronter une bête plus dangereuse que lui…

Ressenti

Intro – J’ouvre les bras à cette noirceur qui me nourrit, j’embrasse ses lèvres et laisse son poison m’affamer tel un prédateur. Sa peau froide contre mon épiderme, son souffle qui se raréfie fait pulser mon envie et fait naître enfin mon semblant d’âme… N’ayez pas peur, poussez les portes du « Monster » pour découvrir mes vices ! 

Ce spin off est juste whoua … Si vous avez lu la saga des « Somber Jann », ce tome sur Jonas nous offre une dernière entrée vers un monde sordide et sombre. L’univers d’un homme perverti par son côté psychopathe, par ses envies lubriques et indécentes.  

Ce livre n’est pas pour tout le monde… L’histoire de Jonas est axée sur ses déviances, résultat de ses différents troubles psychiatriques. Il est déséquilibré, son cerveau est un désordre, un joyeux bordel qu’il ne contient plus.  

Cet homme offre l’enfer mais aussi l’illégalité. Il laisse porte ouvertes aux vices et aux fantasmes à travers les murs de ce club particulier. Je crois que Jonas n’a aucune limites et il permet à ses clients de les assouvir. L’interdit lui provoque des frissons, lui donne des envies… Il n’a aucune morale et se laisse guider par ses instincts et besoins. Son monde est rempli de choses malsaines, morbides.  

« Il y a ce truc qui me plaît chez elle : sa folie… » 

Face à lui, un pion. Celle qui deviendra une pièce maîtresse de sa partie pour gagner. Seyv, est une jeune femme sous le joug de sa famille et particulièrement de son frère, prochain héritier du trône : Oui, car il dirigera bientôt la mafia.  

Ce roman est une addiction pour ceux qui détestent apprécier lire ce genre de romance. On est dans du gore, du malsain, dans de l’impensable.  

L’auteur a fait un boulot monstre dans cette histoire. Encore plus addictive que la saga des Somber, des personnages encore plus travaillés… Je suis passée par plusieurs phases en parcourant les chapitres : l’étonnant, le dégoût, l’attachement, l’aversion, le désir… jusqu’au dernier chapitre on angoisse de savoir comment va finir ce récit, car oui je pense qu’avec Jonas on peut et on s’attend à tout… La trame est addictive et aussi obscure que les protagonistes.  

J’ai aimé la folie qui dévore Jonas autant que j’ai détesté ses vices et démons.  

« Il cesse de se nourrir quelques jours pour se préparer à dévorer une proie qui s’avère un défi. Il fait monter l’instinct chasseur, ce qui augmente son plaisir… Jusqu’à ce qu’il craque et qu’il meure de faim… » 

J’ai adoré l’endurance de Seyv face à sa famille et son univers qui part à la dérive autant que sa démence qui éclos.  

Alors oui malgré la noirceur de ce livre, je l’ai dévoré, comme on dévore un film d’horreur. Il y a des choses forcément qui dérangent mais cela fait parti du personnage de Jonas et de sa splendeur. Je ne sais pas si on peut occulter ses ténèbres mais on apprend à aimer ses névroses parce que c’est ce qui le compose. On s’aveugle de ses vertiges, de ses désirs pour laisser apparaître un homme pour qui on ne sait pas où vont mener ses insanités.  

Ses fêlures sont profondes et sa fièvre bien trop importante pour qu’il change… et on s’en rend compte au fur et à mesure…  

Merci Cynthia pour ce spin-off… c’est un coup de foudre troublant pour Jonas et son histoire. Merci d’avoir donné vie à ce personnage qui trouble tant dans la saga des « Somber Jann », un homme dont on a envie de creuser la pathologie pour essayer de comprendre sa dangerosité… Je n’ai tout simplement pas envie de quitter cette famille. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s