« N’oublie pas de vivre » par Céline Delhaye.

L’étincelle qui pétillait dans le regard de la belle Charlotte s’est éteinte prématurément depuis la tragédie qui lui a arraché son premier amour.

Elle plaque tout pour se reconstruire un avenir avec ses deux enfants, et le destin place sur sa route le mystérieux Axel.

Après une séparation houleuse, il ne s’attendait pas à l’attirance immédiate qu’il ressent pour Charlotte et se sent prêt à tout pour préserver l’alchimie qu’il partage avec elle. Mais sa femme est bien décidée à le récupérer, et perturber leur relation naissante.

Les obstacles les plus difficiles à surmonter ne sont pas forcément ceux auxquels ils s’attendent.

Ressenti

« Le bonheur (…) il peut aussi s’envoler, subitement, brutalement, pour laisser un trou béant saigner dans la poitrine. Et ne plus jamais revenir. »

Cette histoire fait partie de celles qui restent gravées dans le cœur. Eprouvante, douloureuse, l’auteur nous fait traverser des chemins sombres nous amenant vers des sentiers qui s’éclaircissent au fur et à mesure des chapitres.

Le lecteur fait la connaissance de Charlotte. Maman, élevant seule ses deux petits garçons. 

Dès le prologue nous savons ce qu’elle a subit, on sait que la lecture ne sera pas simple est légère. Elle fuit par contraintes et responsabilités. Une nouvelle ville, pour une nouvelle vie… normalement. Plusieurs sources d’angoisses vont se présenter à elle et vont faire apparaître un homme : Axel. Un homme qui va l’épauler dès le premier contact…

Cette lecture est remplie d’épreuves, de chagrin et d’engagement. Les personnages ne pouvaient pas combler aussi bien ce récit, apportants avec eux beaucoup d’émotions et de larmes. Ce livre ne peut que toucher celui qui le lit et le plonger dans un état de déchirement. Plus d’une fois les larmes me sont montées aux yeux et ont coulées. 

« La vie continue. Elle peut être sombre par moments, mais le soleil finit toujours par revenir. Il suffit de se laisser aller. »

Charlotte et Axel sont poignants autant l’un que l’autre, et lui se dévoile vraiment petit à petit et laisse ses fissures devenir visibles. 

J’ai aimé leurs fêlures, leurs sourires, cette déchirance visible et cette adversité qui ne fait que grandir jusque-là fin de l’histoire.

Les personnages secondaires sont également très attachants. Ils apportent tous une touche de légèreté, d’émotions et d’amour. Un coup de cœur pour Thomas qui m’a beaucoup émue et j’ai hâte de pouvoir le retrouver … 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s