« Lacanau Beach Baby T.1 » par Ena L.

Lacanau. Un bar.
Six amis d’enfance, à la vie à la mort.
Trois étés.
Trois histoires déjantées. (Complètement tarées, en fait.)

1. L’été de leurs 25 ans, focus sur Caleb et Zoé.

Chaque été, Zoé et Caleb se retrouvent à Lacanau avec leur bande d’amis d’enfance pour tenir le bar de leurs pères respectifs.
Lui, le skateur-baroudeur, et elle, la danseuse classique disciplinée, n’ont rien en commun en dehors de leur profonde amitié. Mais un petit mensonge de Zoé et quelques imprévus les conduiront à jouer les couples fictifs en public. 
Pour ces deux-là, qui sont comme chien et chat, ce mois d’août promet d’être épique… et délirant.

Ressenti

« Je souhaiterais pouvoir photographier chacune de ses expressions et les ancrer dans ma mémoire à jamais. » 

Avant que l’hiver ne s’installe définitivement, que l’été est derrière nous pour de bon… Voici enfin, le retour sur le tome 1 de Lacanau Beach Baby…

Encore une fois l’auteur ne fait pas de cadeau aux personnages de ces romans … Zoé, Caleb, Vadim, Roman, Céleste et Jiya en prennent tous pour leurs grades pour le plus grand plaisir du lecteur. Moi j’ai savouré et choyé ses personnages loufoques, attachants, différents, mais que tout relie : l’amitié. Une belle et grande amitié remplie de bienveillance, de camaraderie, d’affection et d’amour qui emporte le lecteur au sein même de l’histoire.  

Ils ont chacun ce détail qui leurs permet d’exister, de grandir et de nous émouvoir, certains plus que d’autres.  

J’ai donc fait la rencontre de Caleb et Zoé. Et bon dieu … Caleb … Je craque littéralement pour chaque personnage masculin de l’auteur. Accessible, caractère de merde, empathique, Caleb m’a complétement charmée. J’ai adoré voir l’évolution de ses sentiments et surtout apprendre à le connaître.  

Zoé est un personnage sympathique. Carrière de danseuse, réservée, elle donne l’image de la jeune femme angélique et modeste. Son lâcher-prise m’a plu.  

« Durant toutes ces années, je le trouvais objectivement mignon, mais il ne brillait pas comme il brille désormais à mes yeux. C’est comme s’il m’était apparu tel qu’il est vraiment, comme si toute ma vie, je m’étais voilé la face » 

Depuis « Not a Fuckin’ romance » j’attache à l’auteur et à ses livres une certaine « admiration ». Je ne peux pas parler de coup de foudre livresque mais plus que ça… Ces livres sont tout simplement humains. Dans n’importe lequel dans ses romans elle met en phase un certain nombre de personnages dans lesquels n’importe qui peut se retrouver à travers des traits de caractère, un physique, des complexes, des envies. Cela permet de vivre à fond chacune de ses histoires. Les références insolites et les annotations (bas de page) me font rire, les joutes verbales complètement délirer … 

Dans ce premier tome, la trame est simple, mignonne, c’est une base que j’ai déjà lue, mais je crois bien que c’est celle qui m’a le plus plu jusque là. Alors encore merci Ena pour ce premier opus.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s