« Jeux de glace » par Pauline Libersat.

Résumé

Lors de la soirée d’inauguration des Ice Games, Justin s’est trompé de chambre. Trompé de lit. Trompé de fille.
Solène s’attendait de son côté à passer une nuit tranquille, mais y renonce et demande au distrait de rester.
Ils n’échangent pas leurs noms, profitent simplement de cette merveilleuse erreur, de cette histoire sans lendemain.
  
Mais après la nuit, vient le jour et la compétition  : l’amour n’est pas au programme.
Solène redevient la redoutable princesse de glace qui glisse vers l’or, patins aux pieds.
Justin, crosse en main, s’élance à la tête de son équipe de Hockey, droit vers son but  : le podium.
Ils ne craignent pas la chute –  ils ne sont pas de ceux qui tombent.
Mais si l’amour, lui, leur était tombé dessus  ? Pas sûr qu’ils soient entraînés pour ça…

Ressenti

Un point d’avance des le début de cette romance dont l’univers du sport de glisse prend toute sa place… entre la grâce du patinage artistique et la force du hockey sur glace, l’auteur nous porte dans son monde d’exigence et de compétition, mais aussi du laisser-aller et d’un désir frappant entre deux athlètes.

La narration à la troisième personne m’a quelque peu bloquée au début du roman, car j’ai eu la sensation de survoler le récit et les sentiments des personnages de Justin et Solène. 

Leur rencontre m’a surprise, leur honnêteté émue, et le respect mutuel qu’ils vont se prouver touché. Je trouve important que les deux protagonistes se respectent, ça me permet d’apprécier plus facilement le livre et de m’accrocher réellement à eux. 

La relation qu’ils vont développer est délicate et avenante. J’ai pris plaisir à les voir évoluer aussi bien ensemble que chacun dans leur discipline.

La rage de vaincre et cette passion est le noyau de cette romance. On se retrouve face à des protagonistes matures et qui savent ce qu’ils veulent, donc pas de fioritures et pas de « je t’aime… moi non plus ».

Cette lecture fraîche et légère m’a permise de passer un bon moment. Le seul point négatif reste la narration à la troisième personne qui a mis une barrière entre moi et les personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s