« As Mad as you are » de Milyi Kind.

Sa famille. Pour elle, Awan, Native de la tribu Houma, donnerait tout. Absolument tout. Quitte à s’en oublier. Quitte à vendre son âme au Diable.

Son Club. Pour lui, Madsen, membre des Sanmdi’s Angers, a axé sa vie selon trois lois fondamentales. Les frères. Le business. Son plaisir, toujours sans attaches. Quitte à en crever. Quitte à devenir le Diable.

« Je t’aurai. » Voilà la promesse qu’adolescent Madsen a faite à Awan. Celle de parvenir à ses fins avec la petite amie de son pote Jagger. Dix ans plus tard, le biker retrouve par hasard la jeune femme alors qu’il rentre à la Baraque, leur QG, après un run. Placée de force dans un snack de seconde zone afin d’épurer les dettes de son père, Awan s’apprête à être une fois de plus abusée lorsque les fantômes de son passé ressurgissent pour la secourir.

Sauf que les contes de fées n’existent pas au fin fond de la Louisiane. Pas quand votre sauveur est un salopard de motard brutal. Pas quand il s’appelle MadMadsen. Pas quand il vous libère pour mieux vous garder prisonnière. Dans le bayou, là où règne le vaudou et prolifèrent les alligators, la violence est un mode de vie. L’amour, lui, une injure. Il ne se dit pas, se fait encore moins.

Entre attirance et répulsion, quelle route Mad et sa Pocahontas choisiront-ils au risque de provoquer le Chaos ?

L’histoire d’un clébard et de sa biche…

« Nous ne vivons pas vraiment dans un monde où un sentiment autre que la colère ait une place »

Il est cette impulsion souvent irraisonnée qui détermine l’homme dans ses actes, dans son comportement. Il est le tonnerre qui gronde, brutal et imprévu à votre équation. Il est ce bruit assourdissant et prolongé qui vous fait vibrer.

Soyez prêts en tournant les premières plages à vous immerger dans une nature sauvage et époustouflante. Dans un monde cruel, pervers, où nous lecteurs pénétrons dans les chairs du Bayou, le noyau du monde des Angers. Car oui attention, l’eau est un mirage, à l’allure calme, elle regorge cependant de multiples prédateurs.

Ce livre n’est pas une pâle imitation d’un centième bouquin sur les bikers, non. Il est amer, destructeur, sincère, brûlant… On s’enfonce dans un gouffre où les actes ont souvent des conséquences sinistres et insoutenables. 

« Une si jolie bouche qui débite tellement de connerie… »

MadMadsen. Mad. Ce menteur, est un personnage hors du commun qu’on a pas l’habitude de côtoyer lors de nos romances. Il n’est pas celui qu’il paraît être, il nous induit plus d’une fois en erreur. Cet homme puissant, intense a pris une place importante dans mon cœur lors de cette lecture. Et pourtant sous cette allure plus qu’arrogante, le vide le comble. 

Il ne fait pas partie de la catégorie des bads boy. Mad lui il est autre chose, il est primitif, cruel et insolent. Il a appris à dissimuler avec ferveur tous ses sentiments, car dans le Bayou on ne dit pas ce qu’on ressent. Son passé l’a prédestiné à être celui qu’il est désormais. Un homme qui n’a rien à offrir et un destructeur, nuisible aussi bien pour les autres que pour lui même…

Et celle qui va être aveuglée face à ce personnage si austère, c’est celle pour qui il y a quelques années il a fait un serment dans une pièce exigue à l’abris des regards… Awan.

L’allure singulière de ce personnage féminin va être le déclic de bien des situations dans cette histoire, selon moi elle va être un atout, mais aussi une distinction qui va la rendre plus forte et troublante dans ce monde d’apparence, de mensonge et de tricherie. Elle va se retrouver entre les quatre murs de cette « baraque » qui va devenir sa prison mais également son refuge. 

La relation qui va s’imposer est explosive , contre nature pour leur univers.  Le combat entre eux va faire rage tout le long du roman et rendre la lecture encore plus palpitante et attractive. Les armes ils vont les garder chargées et en user l’un envers l’autre.

Mais la chute va être des plus sanglante…

Dans le dernier tiers de ma lecture, j’ai été époustouflé par le ressenti des émotions qui nous sont livrées par l’auteur. Milyi a su parfaitement faire ressortir la souffrance, la peine de nos personnages principaux. Les chapitres en deviennent émouvants à souhait. 

J’ai pu me rendre compte que le destin peut se jouer de nous. Que la vie peut nous offrir des choses surprenantes et pas du tout prévues, programmées. Tout comme Awan.

Les personnages secondaires font partie intégrante au roman. Ils font l’âme du roman et des personnages de ce premier opus. Sans eux Madsen et Awan, ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui …

Le deuxième tome, le spin-off avec Keegan est dans ma PAL alors j’espère que le sort me sera favorable d’ici quelques jours pour que je ne tarde pas trop à le lire 😉 

Franchement je vous conseille à 100% cette lecture. Comme diraient les Angers, n’attendez plus « Show must go on » !!!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. CELINE dit :

    Miam quel avis, ça claque !! 🤤😍

    Aimé par 1 personne

    1. bookhemisphere dit :

      Hâte que tu le lises pour avoir ton avis bichette !!!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s