« S.W.A.T. #1 et #2 » de Manon Donaldson.

Le bonheur est un but utopique qu’Alyssa a passé sa vie à essayer d’atteindre. Malgré tous ses efforts, le destin s’acharne et la place au cœur du danger, mettant sur sa route le ténébreux Hardy, agent du S.W.A.T. Un passé mystérieux, une rencontre électrisante, une organisation mortellement dangereuse, le tout multiplié par des décision hasardeuses changeront la donne. Et si il y avait un véritable fossé entre ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin ? Et si cet agent du S.W.A.T, agressif, colérique et glacial, aux antipodes du mec de ses rêves, mais tellement protecteur lui faisait entrevoir un tout autre avenir ? Quand deux êtres que tout oppose luttent contre les mêmes ténèbres, est-il possible qu’ils trouvent l’un auprès de l’autre le chemin de la rédemption ?

Avez vous déjà donné votre engagement ? Ressenti cette obligation d’accomplir un acte ?

Cette promesse dite à la va vite mais qui au final se fait lourde dans votre conscience. Cette déclaration qui va régir votre vie jusque que ce serment prenne fin… 

« Oh, je sens que tu vas adorer me détester. »

Ce premier tome porte parfaitement son nom : Dualité. 

Durant tout ce premier opus on ressent parfaitement la coexistence de deux éléments qui s’opposent autant qu’ils s’attirent. Cet état, ce dédoublement, cette folie qui profane cet esprit.

Manon a encore su attirer mon attention pendant toute la lecture et encore plus en tournant la dernière page… car le passé néfaste et douloureux des deux personnages n’est pas totalement dévoilé dans ce tome.

« Hardy est ton bourreau, celui qui mélange tout dans ta tête et te brise le cœur. »

Soyons clairs, des deux protagonistes, c’est le personnage de Hardy vers qui ma préférence se tourne. C’est celui qui est le mieux exploité selon moi. C’est le plus sombre et le plus solitaire. L’homme secret et dangereux. L’auteur a vraiment de l’or entre les doigts pour mettre en avant le ressenti masculin, lorsqu’elle laisse celui-ci prendre possession du chapitre pour nous laisser découvrir un bout de son âme… Ce besoin pernicieux d’extermination qui se dévoile est totalement hallucinant, et je me suis laissée happer par Hardy et sa bête.

« Il y a longtemps que j’ai compris que je devais me sauver toute seule. »

Le personnage de Alyssa est tout aussi mystérieux dans un sens, mais surtout à la fin de l’histoire. J’ai apprécié cet aspect de bout-en-train qu’elle a d’égailler la lecture, de donner de la couleur et de la vivacité à l’histoire. 

La relation qu’a su créer Manon entre nos deux personnages est assez étourdissante. J’ai ressenti une tension constante entre Hardy et Alyssa sur toute ma lecture et ce que j’ai beaucoup apprécié c’est que l’auteur n’ai pas fait succomber nos deux comparses aux relations charnelles trop rapidement. Elle nous laisse savourer, nous nourrir de l’éveil du besoin et de la douleur qu’ils vont éprouver. 

« J’imagine la plaquer contre un mur et l’écraser de tout mon poids jusqu’à me frotter sur elle pour assouvir cette envie qu’elle réveille. »

En ouvrant le deuxième opus, « Absolution », la difficulté m’a saisi lors des 100 premières pages. Difficultés à me raccrocher aux personnages, gêne pour me ressaisir de l’histoire … bref ça à été compliqué de m’imprégner du début de cette suite… Je trouvais le début un peu plat, la faute était rejetée sur l’un et sur l’autre, le lecteur est encore plongé dans le secret et on connaît encore peu finalement des personnages.

Mais pour mon plus grand bonheur j’ai réussi peu avant le milieu du roman à m’immerger à nouveau de la noirceur de Hardy et de Alyssa et mon dieu je crois que j’ai une préférence pour ce deuxième tome … comme quoi par moment il ne faut pas baisser les bras des le début d’une lecture …

Si vous ne connaissez par encore l’univers de Manon je une peux que vous conseiller « Steel Brothers » sa première duologie édité par Black Ink Editions, une merveille !!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s