« The Missing Obsession » de Leni Arekin.

« Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l’oublie pas. » 

Que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin dans une cellule, pris au piège d’un détraqué possessif et mystérieux ? Que feriez-vous si vous deviez lutter pour votre survie tout en combattant pour préserver votre esprit ? 

Captive d’une pièce aux murs froids, Faustine n’a que deux possibilités : s’accrocher à la vie en se soumettant aux caprices de son ravisseur ou affronter ses tourments et ne pas être certaine de s’en sortir indemne. Mais c’est sans compter l’esprit machiavélique et retors de celui qui la retient prisonnière. Jusqu’où a-t-il l’intention de l’emmener ? Entrez dans la pièce à vos risques et périls, vous n’êtes pas certains d’en ressortir vivants…

Une illusion, un mirage, des pensées sombres sans rapport avec cette réalité. Ce masque alliant un trouble affectif, mental allant au delà des frontières de la vérité. Ce livre est une perdition à lui seul. Des mots qui vous envoient valser dans les méandres de la jouissance perfide et de l’épouvante. Un univers rempli de terreur et de cauchemar. En ouvrant ce livre vous vous perdrez forcément entre les lignes et les pages tournées, vous vous retrouverez immergés complètement dans le monde fou de l’auteur. 

« Tu as le temps d’avoir peur. »

Rien d’autre n’a existé pendant ces 48 heures de lecture. Rien d’autre n’est venu percer l’obscurité dans laquelle il m’a plongé.

La folie. ce terme qui désigne à lui seul bien des comportements. On peut être fou d’amour, être fou de vivre ou de survivre, ou fou tout court… Mais pouvons-nous être tout cela à la fois ?

Léni a manié avec habilité et perfectionnisme la panique, le psychique et l’imaginaire. 
Les chapitres ce sont enchainés et j’en suis devenue captive, allant de surprise en surprise, pleine d’illusions et bâillonnée par tant d’éléments perturbateurs.
On ne sort pas indemne de ce genre de lecture. L’histoire tourne sans cesse dans notre esprit pour s’immiscer dans nos veines telle un poison bienfaisant. Elle a engrangé beaucoup de questionnement sur la nature de l’être humain de mon côté. Oui car l’aberration peut être capable du pire comme du meilleur.

« Tu es ma prison, celle, immatérielle, que tu as influencé pour moi et celle que j’ai crée pour toi »

Faustine et Anonymous resteront toujours gravé dans mon âme. j’en ressort éprouvée de tant de complexité, d’étouffement. En ouvrant ce livre préparez vous tout simplement à dériver vers les contrées de la monstruosité humaine.

Je ne souhaite pas rentrer plus dans l’histoire, je ne veux pas vous donner plus de détails concernant les personnages. Je veux juste que vous sachiez que ce livre a produit une multitudes d’émotions et de contradictions en moi, et que nos deux personnages principaux je les ai aimés à en perdre la raison. Ils sont magnifiques, imposants, sauvages.

L’amour est bien présent mais saurez vous le trouver ?

Léni tu as un style et un univers littéraire incroyable. Continue de nous transporter dans ton monde, de nous faire aimer tes personnages aux multiples facettes. Ce roman est un véritablement coup de coeur, une lecture qui m’a retourné le tripes et les pensées.

« The missing Obsession » m’a provoqué et a exploité un maximum de mes émotions. Il a été une ornière, un chemin qu’on prends pour s’enivrer le temps d’une romance et enfin être saisie d’une nouvelle perception et de nouveaux sentiments.

En quelques mots : Eprouvant, fascinant, palpitant, charismatique…

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Céline F dit :

    Pfiou quel ressenti… tu m’as embarqué ma bichette 😱😱😍😍

    Aimé par 1 personne

    1. bookhemisphere dit :

      Oooooh merci bichette 🤩 j’ai essayé de retranscrire au mieux tout ce que j’ai pu ressentir 🥰

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s